Reconnaitre et soutenir le travail d’équipe

La reconnaissance au travail constitue un des leviers majeurs de la motivation, elle donne du sens au travail, permet l’engagement personnel et la satisfaction d’appartenir à un groupe.


Pour qui ?
Pour toute personne ayant des responsabilités au sein d’une équipe ou d’une association.
Quand et où ?

Rue de stalle 96, 1180 Uccle

Prix ?

240 euros

OBJECTIFS :

– Faire prendre conscience des enjeux liés à une faible reconnaissance du travail effectué par les collègues et collaborateurs sur la motivation de ceux-ci et la qualité du travail presté
– Clarifier les conséquences d’une non reconnaissance du travail sur le fonctionnement de l’association à court terme, moyen terme et long terme.
– Mettre en lumière les relations entre la souffrance au travail et le déni de reconnaissance
– Identifier les situations courantes du travail en équipe où la reconnaissance est requise et fréquemment oubliée
– Constituer un panel d’attitudes et de signes de reconnaissance du travail de l’équipe
– Apprendre à implémenter les signes de reconnaissance de manière authentique en respectant les besoins des travailleurs.

PROGRAMME : 

– Test du niveau de motivation dans le travail associatif
– Travail collectif sur les enjeux du déni de reconnaissance
– Décryptage d’une séquence vidéo autour de la reconnaissance et de l’implication du travailleur au sein de son équipe
– Travail collectif d’identification du déni de reconnaissance
– Mise en situation autour de la dignité du travailleur comme personne humaine versus facteur de production.
– Lien entre souffrance au travail et et déni de reconnaissance
– Connaître pour reconnaître
– Typologie des facteurs influençant la motivation au travail selon les dernières études internationales
– Approche de la motivation au travail sous les approches théoriques de Maslow (pyramide des besoins), de Herzberg, de Locke et Latham.
– Approche théorique des neurosciences (travaux de Gordon, Lieberman, Eisenberger)
– Le conte des Chaudoudoux (issu de l’Analyse Transactionnelle)
– Les signes de reconnaissance et la structuration du temps selon l’Analyse Transactionnelle : le compas de Raymond Hostie
– Typologie de formes de reconnaissance au travail à mettre en œuvre
– Pratique du feed-back
– Exercices d’application de signes de reconnaissance appropriés aux situations (en duo, trio, groupe complet)
– Quelles stratégies mettre en œuvre de retour sur le lieu de travail ? Réflexion sur un plan d’action en sous-groupe
– Exercice individuel d’intégration des acquis de la formation : les engagements du participant à court terme, moyen terme, long terme.

MÉTHODE :

La méthode est participative, elle alterne des moments d’introspection individuelle et collective, des séquences théoriques présentées de manière dynamique, des exercices d’application individuels, en duo, en trio, en sous-groupes.
 

POUR QUI ?

Pour toute personne ayant des responsabilités au sein d’une équipe ou d’une association, comprendre le rôle joué par la reconnaissance, identifier les situations problématiques, poser un diagnostic en termes de reconnaissance, implémenter de nouvelles pratiques en donnant des signes de reconnaissance adaptés et authentiques à ses collègues et collaborateurs, sont autant de compétences à acquérir pour soutenir la motivation et la qualité du travail fourni par l’équipe.
  • Prérequis: Aucun
  • Prix: 240 euros
  • Formateur: Jean-Luc Vercaemst
  • Durée: 3 jours

Je m'inscris
Jean-Luc Vercaemst
Jean-Luc Vercaemst

Formateur

Licencié en journalisme et communication, formé en gestion du non-marchand, coordinateur de formations chez Emancipe

 

 

 

Logo Black Grey

X