Qu’est-ce que concrètement la Communication NonViolente ? Comment la CNV peut m’être utile dans ma vie professionnelle et personnelle ? A découvrir le documentaire: “Ces mots qui libèrent” qui met en lumière les témoignages de Dow Gordon, ancien détenu devenu formateur certifié en CNV, et de Fred Sly, formateur en CNV et fondateur d’Oregon Prison Project (OPP) qui offre dans les prisons de l’état d’Orégon (Etats-Unis) des cours en Communication NonViolente.

Ce que j’ai observé, c’est que la CNV entraîne une transformation chez tout le monde avec qui j’ai travaillé,” explique Fred Sly, avant de rajouter: “Tout le monde fait cette mutation. Ce qui est variable, c’est le temps nécessaire à cette transformation. Nous enseignons l’empathie. L’empathie c’est comme dire à quelqu’un : “tu fais partie de la communauté et nous reconnaissons ton humanité.” A chaque fois qu’on enseigne l’empathie à quelqu’un, l’agressivité diminue et la sociabilité augmente.

Toute ma vie je l’ai vécu dans un environnement agressif. J’étais toujours en colère. C’est l’enseignement que j’ai reçu en prison qui a transformé ma façon de communiquer et de vivre. Sans la CNV je serais sûrement mort aujourd’hui ou de nouveau en prison. Au lieu de cela, j’ai une vie profondément appréciable et je vis en accord avec mon cœur. Je vis en paix – Dow Gordon

Pendant plus de 30 ans, j’ai vécu avec pour conséquence d’avoir apporté beaucoup de larmes et de souffrances à beaucoup de monde,” se confie Dow Gordon sur le site CNV Suisse,  avant de renchérir: “j’étais déterminé à ne plus agir ainsi en sortant de prison. Un jour, un prisonnier « méditant » m’a tapé sur l’épaule et m’a dit : « Il y a un atelier CNV, le week-end prochain. Cela pourrait t’intéresser. »

J’ai été à ce séminaire. Une petite femme nous a parlé pendant deux jours. Je n’ai pas compris grand-chose, mais j’ai compris comment était cette femme: sans jugement, avec sa présence totale et son cœur ouvert, elle n’attendait rien de nous. J’en voulais plus ! Dans les années qui ont suivi, j’ai été absolument à tous les ateliers de cette femme et de ses collègues qui ouvraient leur cœur. Et tandis que j’en apprenais de plus en plus, j’ai commencé à apprendre comment vivre. A près de 50 ans !

Concrètement, comme le raconte Dow Gordon dans le documentaire “Ces mots qui libèrent“: “Ce que la CNV apporte dans ma vie, ce sont des choses dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Des sentiments comme l’amour, le sens de la communauté, l’absence de jugement, l’amitié. J’ai aujourd’hui dans ma vie des satisfactions auxquelles je n’aurais jamais cru avoir accès. C’est vraiment le cadeau que m’a fait la CNV. Savoir écouter mon coeur, et depuis mon coeur savoir me connecter directement au coeur des autres.

Sources,

Se former et aller plus loin,