Le feed-back est le moyen pour apporter des repères pour le développement de soi.
Il peut avoir deux objectifs : renforcer les comportements positifs ou au contraire, suggérer des améliorations.

Pour que le feedback soit efficace, il doit être délivré régulièrement et de façon neutre.

Il doit donc être partagé quand les choses vont mal, mais surtout quand les choses vont bien !

Quoi qu’il arrive, il est important d’éviter de délivrer un feed-back purement négatif. Ce sera généralement contreproductif car cela va « braquer votre interlocuteur ».

 

De manière générale, il n’est :
– Ni une tentative de manipulation
– Ni une remise des pendules à l’heure

 

La stratégie pour délivrer un feedback est la suivante :
– Demander à la personne si elle est d’accord de recevoir un feedback
– Décrivez le comportement et les faits que vous avez observé
– Décrivez les conséquences en termes actuels
– Suggérer à la personne des pistes d’amélioration et/ou de consolidation
– Indiquez les conséquences positives concrètes qui en résulteront

 

Image

Il y a donc quelques clefs à respecter quand on délivre un feedback :
– Il est factuel (des faits, toujours des faits : vérifiables et incontestables !)
– Il est délivré sur un ton neutre
– Il est exprimé en terme de comportement
– Il est sincère
– Il est direct
– Il est concis

 

 

Quand il s’agit de donner un feedback d’amélioration, il est intéressant d’utiliser

“La technique du sandwich “

Image

1. On débute par une/des appréciation(s) positive(s) spécifique(s)

« J’ai apprécié quand… »

2. On donne la piste de progrès, on suggère ce qui peut être amélioré

« Un petit truc qui pourrait être amélioré… »
« J’aurais apprécié beaucoup plus si… »

3. On donne une/des appréciation(s) positive(s) globale(s)

« De façon générale, j’ai beaucoup apprécié… »

 

Dernière chose… Il y a la manière de délivrer un feedback mais également la manière de le recevoir !

 

FEEDBACK

 

BON FEEDBACK!