Yves Dorme, réalisateur et professeur à l’INSAS à Bruxelles, nous livre son documentaire: “S’appauvrir” – tourné pendant la crise sanitaire. Un documentaire qui nous plonge dans la réalité de l’aide sociale et qui va à la rencontre de toutes ces personnes qui luttent, chaque jour, contre la pauvreté.

Comme l’explique Yves Dorme: “la pauvreté, on ne veut pas la voir, comme si on ne prenait pas le temps de regarder ce qui est en train de se passer, parce que c’est dérangeant. Les travailleurs sociaux, eux, ont envie et besoin de rendre public leur travail et de montrer la réalité. Et c’est ce que je veux faire avec ce film : attirer l’attention sur les limites et les paradoxes de ce système d’aide.”

D’années en années, les inégalités sociales se creusent, toujours plus ; et la crise sanitaire ne fait qu’accentuer ce processus. “L’augmentation est constante. Cela fait 27 ans que je travaille au CPAS ; et cela fait 27 ans que les chiffres ne diminuent pas, et augmentent,” confie Françoise, responsable de l’Antenne du Nord (cpas). Et à Yves Dorme de souligner ce paradoxe: aider, oui, mais pas trop. “Les aides octroyées ne permettent pas de vivre dans la dignité, c’est-à-dire au-dessus du seuil de pauvreté.”

Comment concrètement la pauvreté est gérée et prise en charge ? Comment bascule-t-on dans la pauvreté ? Est-il possible, avec les aides actuelles, de s’en sortir ? Par quelles étapes administratives passons-nous pour avoir des aides ? Comment s’en sortent les indépendants suite à la crise sanitaire ?

“Quand on s’appauvrit, ça fatigue, de courir à gauche et à droite pour trouver des solutions, pour manger, pour remplir dix milles papiers administratifs…C’est une fatigue morale, une pression qui chaque jour vous en rajoute un petit peu” (témoignage du documentaire “S’appauvrir”)

Le documentaire “S’appauvrir” est disponible pendant 7 jours sur RTBF Auvio. Cliquez ici pour le visionner !